• En Librairies:      

    25/09 - AGOSTO - Bedebox
    25/09 - TORTON, RENAUD, BARUTTI - Collect Market (Tour et Taxis)
    29/09 - AURITA - BD Web
    30/09 - PAPADATOS & AURITA - Flagey
    01/10 - MALLIE - Flagey
    01/10 - HERMANN - Paradise BD
    01/10 - ADAM - Skull

    Lire la suite...

Edito: Quid de l’avenir de Spirou?

C’est une info qui bruissait dans les allées du somptueux festival de la BD à Bruxelles ce Week-end. Son scénariste Fabien Velhmann lève le voile sur l’avenir de « son » Spirou!

Précaution oratoire tout d’abord: si l’information « officieuse » date déjà de quelques mois, Fabien Vehlmann s’est livré ce weekend au grand public.
Fin de cette précaution, passons au vif du sujet!

Editio2019Spirou0.jpg

Notre scénariste « attitré » de la série-mère « Spirou et Fantasio » confirme donc bien l’envie du duo (avec son comparse-dessinateur Yoann) qu’ils sont actuellement uniquement centré sur la sortie de 3 albums « Supergroom ». Le but avoué: Attiré la nouvelle génération de lecteurs dans l’Univers Spirou, via cette nouvelle approche, plus « Super-héros ».

Il précise aussi -et c’est un fait neuf!- qu’en cas de succès, les comparses arrêteraient totalement les Spirou Officiels après l’album #56.

Editio2019Spirou1.jpg

D’autre part, il ne serait plus question de mettre au placard les SpinOf « Spirou par… » (notez quand même l’emploi du conditionnel présent).

Plusieurs réflexions à cette triple annonce:

  • L’univers « Spirou » n’appartenant pas du tout aux auteurs (mais bien à Dupuis), on sent bien qu’il est difficile pour les différentes équipes créatrices de pouvoir exploiter pleinement et sans contrainte cette licence…. A un moment, Tome & Janry, Morvan & Munuera ont eu besoin de grands espaces, d’oxygène pour à nouveau s’épanouir dans leur passion…. Si le premier duo a créé la super-rigolote série « Le petit Spirou », les seconds ont totalement coupé les ponts, avant que Munuera ne revienne par la bande sur un SpinOf génial centré cette fois sur le grand-méchant-rigolo Zorglub (le #3 est tout chaud dans les bacs de nos libraires!).
  • Il semble donc que notre sympathique duo ait sans doute trouvé « leur » voie via cette nouvelle approche. A titre perso’, j’ai toujours une crainte que LE Spirou ne commence à vivre des aventures spatiales, comme il fut question avant la reprise par Tome & Janry et devant le succès des Goldorak, Albator et c°…. (Pour mémoire, les grands pontes de Dupuis souhaitaient surfer sur cette vague très en vogue à l’époque). Espérons que Fabien Vehlmann ne tombera pas dans ce travers de la facilité… Heureusement qu’il a maintes fois prouvé ne pas être un « applicateur de recettes éprouvées ». Confiance préalable donc sur ce second point.
  • Concernant enfin les « Spirou par… », on est nettement moins convaincu par cette série…. Il y eut certes quelques pépites (on a adoré celui de Franck Pé par exemple), mais on a parfois l’impression de tomber dans le travers des « XIII Mystery « : on presse un filon jusqu’à la moelle, quitte à dénaturer totalement l’oeuvre originelle. D’autre part, on trouvait en présente ce weekend au Festival de la BD de Bruxelles l’édition Luxe du Spirou allemand « Spirou in Berlin »; en chantier aussi (et depuis de nombreuses années) celui de Marc Hardy. On préfère nettement plutôt la 1ère approche déjà évoquée plus haut, avec aussi en exemple le « Champignac » jeune, d’Etien!

Editio2019Spirou2.jpeg

Dernier point enfin, en guise de conclusion à cet édito: Spirou, tout comme Astérix ou Tintin fait partie de notre patrimoine culturel depuis des décennies. Chacun possède ses « gardiens du temple » et son fidèle lectorat qui a grandi avec son héros. Il arrive parfois -souvent- que ce même lecteur ne se retrouve plus dans les nouveaux Spirou….
N’oublions jamais que le lecteur Adulte n’est pas la cible première, mais bien l’ENFANT-ADOLESCENT. Nos attentes, nos envies ont évolué avec l’âge…. Un héros de papier de cette envergure ne peut se permettre d’abandonner son Core-business!

Bienveillance me semble donc être le qualificatif le plus important lorsque l’adulte découvre une nouvelle histoire de « son » héros!

Il était une fois un 26 Septembre ...
Journal de TINTIN

Avec le journal de Spirou, dont nous reparlerons dans cette rubrique plus tard, cet hebdomadaire a formé réellement le ciment du monde du IX Art!  Il fut lancé au sortir de la guerre, en 1946.
Combien de talents n’ont-ils pas éclos au travers de ses pages?

Las! Ce journal cesse de paraître en novembre 1988 : les ayants droit d'Hergé, détenteurs du nom de Tintin, ont en effet décidé de lancer sans Les Éditions du Lombard un nouveau journal, Tintin reporter, qui disparaitra cependant au bout de quelques mois.
Le Lombard lance à son tour un nouveau périodique destiné à remplacer Tintin, Hello Bédé, qui paraitra lui jusqu'en 1993.
 

ANDRE

Je ne sais pas ce que j’ai à penser à André aujourd’hui, ce n’est pourtant pas le prénom de CAUVIN, né il y a plus de 8 décades, figure de proue de l’humour et excellent placement pour le journal de Spirou.  Il fut l'auteur -entre mille séries- des femmes en blanc, de Pierre Tombal, des Tuniques bleues,... C'est le 19 août 2021 qu'il quitta son sol aclot.

Ce n’est pas non plus le prénom de MACHEROT, décédé ce jour en 2008, auteur complet à qui on doit Isabelle avec Franquin (tiens ? André !), Sybilline, Clifton et Mirliton avec… Cauvin.

Quant à André ESPADON, j’ignore qui il est, ce n’est pas un auteur mais bien le secret du premier « Blake et Mortimer » d’E.P.Jacobs qui était paru en son temps dans le journal de Tintin (André Tintin ?).

Identification (2)