• En Librairies:      

    25/09 - AGOSTO - Bedebox
    25/09 - TORTON, RENAUD, BARUTTI - Collect Market (Tour et Taxis)
    29/09 - AURITA - BD Web
    30/09 - PAPADATOS & AURITA - Flagey
    01/10 - MALLIE - Flagey
    01/10 - HERMANN - Paradise BD
    01/10 - ADAM - Skull

    Lire la suite...

Au revoir Raoul…

Décédé le 19 août dernier, nous n’avions pas eu l’occasion de rendre hommage à ce Grand Monsieur de la BD qu’était Raoul Cauvin, l’auteur aux 50 millions d’albums ! Son dernier gag (l’annonce par lui-même de son décès imminent il y a quelques mois), ne nous aura pas fait rire et il avait malheureusement vu juste dans ses prédictions…

Sa dernière intervention sur son blog le 18 août était également prémonitoire…même si nous ne voulions pas y croire à la veille de notre départ en vacances...

cauvin_annonce.JPG

Né à Antoing le 26 septembre 1938 (l’année de la naissance du journal de Spirou), il avait récemment inauguré un rond-point qui porte son nom mais c’est dans la ville de Nivelles qu’il était installé depuis plusieurs dizaines d’années déjà.

Scénariste notamment des Tuniques bleues, Sammy, Cédric, Femmes en blanc, Pierre Tombal, les Psy, Cupidon, Poje, l’Agent 212, pour les plus connues, mais aussi de Caline et Calebasse, Boulouloum et Guiliguili, Godaille et Godasse, Les Paparazzi, … Raoul Cauvin était un excellent scénariste et d’une gentillesse et modestie énorme. J’avais pu le rencontrer lors du festival bd du Shopping Nivelles en 2001 ou 2003 où il avait gentiment accepté d’en être le parrain. Depuis, nous nous côtoyions régulièrement.

Il avait aussi réalisé plusieurs Spirou & Fantasio, quelques gags de Boule & Bill, une des premières séries autobiographique avec Lambil (Pauvre Lampil) et même un album qu’il a lui-même dessiné (Zotico ou Louise).

louise.jpg

 

Lambil a réagi "C'est la tristesse. Je ne peux pas travailler aujourd'hui, je suis abattu. C'est un dinosaure de la BD. Comme moi. Et nous ne sommes plus nombreux. C'est quand même un monument. Ce qu'il a pu sortir comme albums ! Je me suis toujours demandé "quelle imagination il peut avoir ?"

Marc Hardy publie pour sa part sur fb plusieurs dessins hommages qu'il avait réalisés avant sa mort à la demande expresse de Raoul Cauvin. En voici quelques-uns... (crédit Marc Hardy)

tombal_cauvin.JPG

raoul_tombal.jpg

raoul_tombal_3.jpg

raoul_tombal_2.jpg

raoul_tombal_4.jpg

 

Raoul Cauvin a collaboré dans sa longue carrière avec de très nombreux auteurs et est parti rejoindre plusieurs d’entre eux dont Salvérius (Tuniques bleues), Nic Broca (Spirou & Fantasio), Brétecher (Les Naufragés), Berck (Sammy), Sandron (Godaille et Godasse) et Malik (Cupidon)… 

Nous présentons nos sincères condoléances à son épouse Marie-Jeanne, ses enfants et leur famille et proches.

Il était une fois un 26 Septembre ...
Journal de TINTIN

Avec le journal de Spirou, dont nous reparlerons dans cette rubrique plus tard, cet hebdomadaire a formé réellement le ciment du monde du IX Art!  Il fut lancé au sortir de la guerre, en 1946.
Combien de talents n’ont-ils pas éclos au travers de ses pages?

Las! Ce journal cesse de paraître en novembre 1988 : les ayants droit d'Hergé, détenteurs du nom de Tintin, ont en effet décidé de lancer sans Les Éditions du Lombard un nouveau journal, Tintin reporter, qui disparaitra cependant au bout de quelques mois.
Le Lombard lance à son tour un nouveau périodique destiné à remplacer Tintin, Hello Bédé, qui paraitra lui jusqu'en 1993.
 

ANDRE

Je ne sais pas ce que j’ai à penser à André aujourd’hui, ce n’est pourtant pas le prénom de CAUVIN, né il y a plus de 8 décades, figure de proue de l’humour et excellent placement pour le journal de Spirou.  Il fut l'auteur -entre mille séries- des femmes en blanc, de Pierre Tombal, des Tuniques bleues,... C'est le 19 août 2021 qu'il quitta son sol aclot.

Ce n’est pas non plus le prénom de MACHEROT, décédé ce jour en 2008, auteur complet à qui on doit Isabelle avec Franquin (tiens ? André !), Sybilline, Clifton et Mirliton avec… Cauvin.

Quant à André ESPADON, j’ignore qui il est, ce n’est pas un auteur mais bien le secret du premier « Blake et Mortimer » d’E.P.Jacobs qui était paru en son temps dans le journal de Tintin (André Tintin ?).

Identification (2)