WTF...riday : Marvel en mini-Books

De tous temps, le marketing a toujours cherché a attiré l’oeil…
Là ce fut une belle réussite, mais demandant de chausser ses lunettes! ;)

C'est notre info WTF...riday de la semaine!

c7dd0ecd-9df1-4565-990f-ca279cca8f8c.jpg

Imaginez donc: 48 « pages » de 1,5x2 cm en noir & blanc, reliées entre elles pour former une histoire d’un héros de la mythique « Maison des idées »!
Quelle folie, quel objet!
Si l’on ne risque pas de crier au génie en découvrant l’histoire contée dans chacun des 6 tomes, force est d’avouer que ça fait parler!

Ci-dessous, vous pouvez admirer les pages intérieures du tome consacré à Captain America. En cliquant dessus, vous pourrez voir l’ensemble des 6 tomes, via le site https://taint-the-meat.com
MiniBooksMarvel-2.jpg

Réalisés dans les années ’60, ils étaient vendus dans les machines à chewing-gum de l’époque. Marvel va donc rééditer ces 6 comics dans leur format original et qui seront centrés sur Spiderman, Thor, Hulk, Captain America, Nick Fury et… Millie the model (!)
A titre personnel, on aurait aimé qu'un de ces tomes soit centré sur le plus minuscule des héros Marvel: AntMan! ;)

Sur l’aspect financier enfin, apprêtez-vous à bondir: leur prix unitaire sera multiplié par 500: les 6 tomes sont vendus 30$ alors qu’à l’époque, une pièce d’1 cent suffisait pour un tome ;)
Aujourd'hui, ces mini-livres Marvel sont très recherchés par les collectionneurs, avec des éditions de bonne qualité qui se vendent entre 30 et 60 livres sterling (36 et 72 dollars) chacune.

S’ils sont disponibles le 18 août sur les terres de Tony Stark, pas de sortie annoncée en Europe pour l’instant.

MiniBooksMarvel-1.jpg

 

Il était une fois un 26 Février ...
Rudolph DIRKS

Pim Pam Poum, ça vous dit ? disons que Rudolph DIRKS en est le créateur, enfin pas tout à fait parce qu’il s’est inspiré d’une BD allemande « Max und Moritz » de W. BUSCH.
Or donc ce brave germanique publie « the Katzenjammer Kids » dans le New York Journal de HEARST.
Retourné en Allemagne, il a la surprise d’apprendre que sa série a été confiée à un autre dessinateur. Grosse colère et procès.
Verdict : le nom appartient à HEARST, les personnages à DIRKS. Celui-ci va donc chez le concurrent créer « Captain and the Kids » tandis que les « K Kids » par Harold KNERR continuent leurs facéties chez HEARST.
Simple, non ?
 

Identification (2)