WTF: La bibliothèque des éboueurs

Comme tous les vendredis, on vous propose une info décalée, parfois drôle, parfois ubuesque ou parfois aussi touchante…  C’est notre info « What The F…riday! »



À Ankara (Turquie), les éboueurs de la ville ont ouvert une bibliothèque publique avec tous les livres qu’ils ont ramassé dans les rues.

Pendant plusieurs mois, ces employés de la ville ont décidé de mettre de côté les livres abandonnés dans la rue pour leur donner une seconde vie.  Très vite, cette petite collection personnelle est devenue grande, au point que les autorités locales les ont aidé à ouvrir une vraie bibliothèque dans une ancienne usine de briques!

Aujourd’hui, elle compte plus de 6.000 ouvrages, des romans,  des livres scientifiques et des bandes-dessinées. En plus des livres ramassés dans les poubelles, des bouquins donnés par les habitants viennent régulièrement agrandir la collection.

 



Les livres sont désormais si nombreux que la bibliothèque les prête à des écoles et à des prisons. « Des enseignants de villages de toute la Turquie nous demandent des livres », a expliqué le maire de Çankaya à CNN. En quelques mois, le projet lancé par un groupe d’éboueurs a pris une ampleur inimaginable. La ville a même décidé d’engager une personne à plein-temps pour gérer la bibliothèque.

On pourrait tergiverser sur l’absolue bêtise de certaines personnes qui « jetent » des livres, mais à GénérationBD, on préfèrera toujours voir le côté positif de l’Histoire, en soulignant la superbe action de ces travailleurs de l’ombre!

Bravo, Messieurs!



Photos: AFP PHOTO / ADEM ALTAN

Il était une fois un 14 Août ...
Christophe ARLESTON

Christophe Pelinq est né à Aix-en-Provence le 14 août 1953.   il fait ses études à l’école de journalisme de Marseille, (CTMC), dont il sort diplômé en 1987. 

Il fait ses débuts de scénariste BD pour le magazine Circus (Glénat), puis un premier album, Manie Swing, chez l'éditeur Alpen. Vient alors la rencontre avec Mourad BOUDGELLAL, qui vient de créer les editions Soleil. Les deux premières séries d’importance d'Arleston, Les Maîtres cartographes et Léo Loden, paraissent en 1992 aux éditions Soleil, bientôt suivies des trois tomes des Feux d'Askell. C’est en 1994 que sort le premier tome de sa série la plus connue:  Lanfeust de Troy. La réponse du public est immédiate, en quelques semaines l'album se positionne dans les meilleures ventes. La carrière de scénariste vedette d’Arleston démarre alors réellement aux yeux du public.  Il enchainera ensuite les séries à succès, tel « Troll de Troy », « Moréa », « Les naufragés d’Ythaq », "Sangre" …

Il a vendu à ce jour plus de douze millions d’albums de bande dessinée, dont la moitié sur la seule série Lanfeust.

Jirō TANIGUCHI

Naît le 14 août 1947 à Tottori, au Japon.
Enfant à la santé fragile, il passe beaucoup de temps à lire et à dessiner.
Il a publié d’incroyables histoires se basant sur la vie quotidienne, tel « Le journal de mon Père » en  1994, « Quartier Lointain » en 1998 ou encore « Le sommet des Dieux » (5 volumes).
En 2011, il est sacré Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.
C’est Le 11 février 2017, âgé de 69 ans, que ce grand maitre mangaka nous quittera dans la plus douce discrétion…

René GOSCINNY

René GOSCINNY, né le 14 août 1926 à Paris et mort le 5 novembre 1977 à Paris.

Ecrivain, humoriste et scénariste de bande dessinée français, également réalisateur et scénariste de films, et journaliste. Il fut l'un des rédacteurs en chef de Pilote, alors l'un des principaux journaux français de bande dessinée.

Créateur d’Astérix, d’Iznogoud et du Petit Nicolas, scénariste de Lucky Luke durant une longue période, il est l’un des auteurs français les plus lus au monde : l’ensemble de son œuvre représente environ 500 millions d’ouvrages vendus.

Il a également permis la reconnaissance du métier à part entière de scénariste de bande dessinée qui n’existait pas avant lui.

René Goscinny a utilisé quelques pseudonymes comme « René Maldecq », « René Macaire », « Agostini », « Liliane d’Orsay ».

Identification (2)