• En Librairies:      

    25/09 - AGOSTO - Bedebox
    25/09 - TORTON, RENAUD, BARUTTI - Collect Market (Tour et Taxis)
    29/09 - AURITA - BD Web
    30/09 - PAPADATOS & AURITA - Flagey
    01/10 - MALLIE - Flagey
    01/10 - HERMANN - Paradise BD
    01/10 - ADAM - Skull

    Lire la suite...

Disparation de Jean-Claude Mézières

Nous avons appris ce jour le décès à l’âge de 83 ans de Jean-Claude Mézières, le co-créateur de la série « Valerian et Laureline » avec Pierre Christin.

mézières.jpg

Né le 23 septembre 1938 à Paris, il publie sa première bande dessinée en 1955 dans l’hebdomadaire Cœurs vaillants édité par le groupe Fleurus. L’histoire s’appelle « Bill le shériff ». Après son service militaire il part aux USA où il est même cow-boy, puis revient en France et crée avec Pierre Christin la série de science-fiction qui le rendra célèbre « Valérian et Laureline » et qu’ils animeront durant 50 ans avec 25 albums parus.

laureline.jpg

En septembre 2021, les éditions Dargaud lui ont rendu hommage avec « L’Art de Mézières », un livre illustré qui passe en revue son parcours de dessinateur, depuis ses dessins d’enfance inédits jusqu’à ses réalisations les plus récentes. Un bilan graphique que Jean-Claude, dans le dossier adressé à la presse, résumait d’une pirouette tristement prémonitoire : « On fait le ménage et on s’en va ! Il s’agit bien évidemment de mon ultime livre. À 83 ans, il vaut mieux fermer la porte et se retirer sans faire trop de bruit… » 

Mais outre son métier d’auteur de bande dessinée, Mézières était aussi illustrateur, photographe et a travaillé sur plusieurs films pour la télévision et le cinéma dont « Le cinquième élément » de Luc Besson.  

Il fût récompensé par le Grand Prix de la ville d’Angoulême en 1984, mais aussi par un Inkpot Award au ComicCon de San Diego en 2006 et par le prix Max und Moritz au salon d’Erlangen en 2018.

Plusieurs auteurs lui ont déjà rendu hommage, dont Marini, Bajram, Vatine ou Boucq …

marini.jpgbajram.jpgvatine.jpgboucq.jpg

 

Il était une fois un 26 Septembre ...
Journal de TINTIN

Avec le journal de Spirou, dont nous reparlerons dans cette rubrique plus tard, cet hebdomadaire a formé réellement le ciment du monde du IX Art!  Il fut lancé au sortir de la guerre, en 1946.
Combien de talents n’ont-ils pas éclos au travers de ses pages?

Las! Ce journal cesse de paraître en novembre 1988 : les ayants droit d'Hergé, détenteurs du nom de Tintin, ont en effet décidé de lancer sans Les Éditions du Lombard un nouveau journal, Tintin reporter, qui disparaitra cependant au bout de quelques mois.
Le Lombard lance à son tour un nouveau périodique destiné à remplacer Tintin, Hello Bédé, qui paraitra lui jusqu'en 1993.
 

ANDRE

Je ne sais pas ce que j’ai à penser à André aujourd’hui, ce n’est pourtant pas le prénom de CAUVIN, né il y a plus de 8 décades, figure de proue de l’humour et excellent placement pour le journal de Spirou.  Il fut l'auteur -entre mille séries- des femmes en blanc, de Pierre Tombal, des Tuniques bleues,... C'est le 19 août 2021 qu'il quitta son sol aclot.

Ce n’est pas non plus le prénom de MACHEROT, décédé ce jour en 2008, auteur complet à qui on doit Isabelle avec Franquin (tiens ? André !), Sybilline, Clifton et Mirliton avec… Cauvin.

Quant à André ESPADON, j’ignore qui il est, ce n’est pas un auteur mais bien le secret du premier « Blake et Mortimer » d’E.P.Jacobs qui était paru en son temps dans le journal de Tintin (André Tintin ?).

Identification (2)