• En Librairies:      

    13/07 - GATIGNOL - Bleus d'encre
    19/07 - DUBOIS D'ENGHIEN - BD Web
    16/08 - LUGUY - Skull
    17/08 - TURF & LUGUY - Comics & Drinks
    17/08 - GLOGOWSKI - Bedebox
    30/08 - BONNET & ZYTKA - Fanfulla

    Lire la suite...

Disparition de Jean-Claude Cassini

Né en 1968 à Aix en Provence, nous apprenons avec stupéfaction le décès du dessinateur à l’âge de 55 ans.

cassini_photo.jpg

Après trois ans d’Arts Appliqués à Marseille et huit ans passés en tant que graphiste dans la presse hippique, il débute dans la bande dessinée en 1995 aux Éditions Le Téméraire. Puis il publie chez Soleil plusieurs albums : « Téquila Desperados » avec Richard Marazano, « Bouffe-Doublon » avec Simon Rocca (3 tomes), « La Dernière Chevauchée » avec Philippe Chanoinat,

cassini_03.jpgcassini_01.jpgcassini_02.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2009 paraît le one shot « Badlands » scénarisé par Axel Gonzalbo dans la collection Terres Secrètes, et en 2015 il collabore de nouveau avec Secher et Lehideux pour deux albums sur la Seconde Guerre mondiale. Ces dernières années, il se consacrait plutôt à la peinture.

Sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Il était une fois un 14 Juillet ...
Marcel GOTLIB

Marcel Gottlieb, dit GOTLIB (né le 14 juillet 1934 à Paris et décédé le 04 décembre 2016) est un auteur de bande dessinée français, surtout connu pour ses histoires humoristiques (Gai-Luron, Les Dingodossiers, La Rubrique-à-brac,Super-Dupont ou encore Hamster Jovial ...) et les nombreuses pages qu'il a publiées dans deux importants mensuels qu'il a créés dans les années 1970, L'Écho des savanes et Fluide glacial.

GOTLIB est un maitre de l'humour noir, ce qui lui permet d'aborder des thèmes qui lui sont chers, parfois de manière satirique envers lui-même, jetant le discrédit sur son propre humour qu'il désigne avec ironie « fin et sophistiqué ». L'ensemble de sa création se caractérise
par ce que Thierry GROENSTEEN nomme une « euphorie citationnelle » propre à susciter le rire chez le lecteur, et qui consiste à truffer ses pages de références tant cinématographiques que littéraires ou picturales.

On terminera cette Ode au maitre par sa célèbre blague: « Comment vas-tu.. yau de poêle ? »
 

Identification (2)