• En Librairies:      

    13/07 - GATIGNOL - Bleus d'encre
    19/07 - DUBOIS D'ENGHIEN - BD Web
    16/08 - LUGUY - Skull
    17/08 - TURF & LUGUY - Comics & Drinks
    17/08 - GLOGOWSKI - Bedebox
    30/08 - BONNET & ZYTKA - Fanfulla

    Lire la suite...

The Seven Deadly Sins, en phase finale!

Alors que le #28 sortira chez nous le 23 août aux éditions Pika,, Nakaba Suzuji vient d’annoncer la fin de sa série!



C’est dans une interview au magazine Da Vinci que le mangaka vient d’annoncer la terrible nouvelle:
Dans environ 1 an et après 40 tomes d’épopée la conclusion finale des Seven Deadly Sins tombera, tel une guillotine sur un frêle cou de roitelet…

Il a aussi annoncé avoir planifié cette fin depuis le 1er volume et qu’il compte bien lui donner une fin digne du Shônen magazine (Ndlr: bon, ça, on s’en doutait un peu, il allait pas dire l’inverse…)

S’il est encore tôt pour lui de se projeter dans l’ « Après », il n’écarte pas une suite à son manga, voire de passer à toute autre chose: écrire un manga de Baseball…

Bon, faisons donc les comptes: 40-28… Reste donc 12 volumes pour frémir sous les coups de nos héros!

A titre info’, voici la cover du tout nouveau #33, tout fraichement sorti au Japon!

Il était une fois un 14 Juillet ...
Marcel GOTLIB

Marcel Gottlieb, dit GOTLIB (né le 14 juillet 1934 à Paris et décédé le 04 décembre 2016) est un auteur de bande dessinée français, surtout connu pour ses histoires humoristiques (Gai-Luron, Les Dingodossiers, La Rubrique-à-brac,Super-Dupont ou encore Hamster Jovial ...) et les nombreuses pages qu'il a publiées dans deux importants mensuels qu'il a créés dans les années 1970, L'Écho des savanes et Fluide glacial.

GOTLIB est un maitre de l'humour noir, ce qui lui permet d'aborder des thèmes qui lui sont chers, parfois de manière satirique envers lui-même, jetant le discrédit sur son propre humour qu'il désigne avec ironie « fin et sophistiqué ». L'ensemble de sa création se caractérise
par ce que Thierry GROENSTEEN nomme une « euphorie citationnelle » propre à susciter le rire chez le lecteur, et qui consiste à truffer ses pages de références tant cinématographiques que littéraires ou picturales.

On terminera cette Ode au maitre par sa célèbre blague: « Comment vas-tu.. yau de poêle ? »
 

Identification (2)